vendredi 29 juillet 2011

Poêlée de Courgettes et Pommes de terre à l'Actifry

Aujourd'hui, je vous propose une Poêlée de Courgettes et Pommes de terre à l'Actifry :


L'Actifry de Seb (friteuse "sans" huile) ne sert pas qu'à faire des frites ou des pommes de terre sautées. Je l'utilise aussi pour faire des poêlées de légumes. Le grand avantage est qu'il ne faut qu'une très petite cuillère d'huile !


Dans mon Actifry, j'ai mis des pommes de terre du jardin (une vingtaine de petites) coupées en grosses rondelles. J'ai ajouté ma petite cuillère d'huile d'arachide. J'ai laissé cuire 15 minutes.

Puis, j'ai ajouté 4 petites courgettes de mon jardin coupées en grosses rondelles. J'ai continué la cuisson pendant 15 minutes.



Enfin, j'ai ajouté un oignon bio émincé assez grossièrement. J'ai continué la cuisson pendant 10 minutes.








Voilà, votre poêlée est terminée. Les pommes de terre et les légumes sont dorés à point, un vrai régal !


mercredi 27 juillet 2011

Riz et sa sauce aux brocolis

Aujourd'hui, je vous propose du Riz et sa sauce aux brocolis :


Pour mon plat, j'ai utilisé :

- 500 g de coulis de tomates bio
- 1 oignon bio finement émincé
- 1 cuillère à soupe d'épices Cajun (mélange de Paprika, Cumin, Ail, Oignon, Poivre noir, Moutarde, Piment de Cayenne, Thym, Origan, Sel)
- 500 g de brocolis de mon jardin



Dans une sauteuse, j'ai fait revenir quelques minutes l'oignon, dans 1 cuillère à soupe d'huile d'olive bio.







J'ai ajouté les brocolis, j'ai remué pendant quelques secondes.









J'ai ajouté le coulis de tomates, 10 cl d'eau (vous pouvez rincer avec la briquette de coulis) et les épices Cajun.
J'ai remué, j'ai couvert et j'ai laissé cuire 45 minutes.




J'ai servi mon plat avec du riz Basmati bio.

lundi 25 juillet 2011

Les 8 commandements du "Régime Okinawa"

Clipart © Microsoft Office


Okinawa est une île au large du Japon. Des chercheurs se sont aperçu que sur cette « île miraculeuse » vivaient beaucoup de centenaires voire même de super-centenaires (+ de 110 ans). Les causes de ce miracle ne sont pas dues à « une fontaine de Jouvance » mais à deux grands facteurs, un régime alimentaire particulier et une philosophie de vie saine

Si vous désirez leur ressembler, c'est-à-dire vivre plus longtemps et surtout en bonne santé, voici quelques commandements à suivre : 

Les 8 commandements

1) Quitter la table en ressentant une légère sensation de faim 

2) Consommer fruits, légumes et céréales en abondance (70 % de l’alimentation) : 5 légumes différents par jour, du soja à tous les repas, du riz à profusion 

3) Boire du thé régulièrement 

4) Utiliser des épices et aromates pour rendre les plats plus goûteux et plus digestes 

5) Privilégier le poisson à la viande (plus d’oméga 3, moins d’oxydants) 

6) Bouger, faire du sport, comme la marche, le tai chi 

7) Etre zen, se réserver des moments de calme, faire des pauses, se détendre 

8) S’impliquer dans la vie de la collectivité, les clubs, associations… (travailler, être entouré et se sentir utile gardent le corps et l’esprit jeunes et alertes) 


samedi 23 juillet 2011

Comment gagner du temps en cuisine ? (Astuce n° 3)



Voici une 3ème astuce pour gagner du temps en cuisine : cuisinez des plats simples 


Si vous avez de bons produits, de bonnes qualités et pleins de goûts comme les légumes ou fruits de votre jardin ou bios, il n'est pas nécessaire de confectionner des plats très élaborés pour vous régaler. Trop les cuisiner dénaturerait leurs saveurs.

Je vais vous donner quelques exemples :

- En ce moment, c'est la pleine période des courgettes.
Une courgette coupée en fins bâtonnets, revenue dans un peu d'huile d'olive, avec éventuellement une petite échalote finement ciselée, vous fera une bonne sauce pour les pâtes en une petite vingtaine de minutes. Si vous êtes un peu plus gourmand, vous pouvez ajouter une briquette de crème liquide à 5 % de matière grasse à la fin.

- Une salade composée de brocolis crus, courgettes, carottes... assaisonnée avec une vinaigrette à base de moutarde ou d'un peu de fromage ou de pignons ou de pesto ou de croûtons ou de tahin... est hyper rapide à réaliser.

- En utilisant le Soja Cuisine, vous pouvez faire de belles sauces et de beaux gratins, en utilisant toute sorte de légumes ou de céréales.

- La semoule semi-complète bio accompagne parfaitement tous les plats en sauce et se prépare en moins de 5 minutes.

- Un plat de lentilles se prépare très rapidement et est très complet, en moins de 30 minutes, le tour est joué et vous pouvez en faire pour 2 jours.

- Vous pouvez confectionner un très bonne salade de fruits en coupant rapidement quelques fruits. Si vous avez pu en conserver (par congélation, par stérilisation, par déshydratation) pendant l'été, vous pouvez les ressortir l'hiver et vous faire une salade de fruits hyper rapide et hyper gourmande.

Encore une fois, si vous avez de bons produits, il n'est pas nécessaire de trop les cuisiner !

jeudi 21 juillet 2011

Cramique fait-maison (brioche sans oeufs)

Retrouvez ma recette de Cramique, une brioche sans oeufs, aux raisins, d'origine belge :




dans mon livre : Pains, viennoiseries et petits-déjeuners gourmands - 100 % fait-maison avec des produits sains et naturels 

- disponible sur Amazon




mercredi 20 juillet 2011

Gras trans, attention danger !



Copyright - Microsoft Office


Normalement, vous devriez connaître les gras trans car ils se trouvent partout dans notre alimentation. Vous avez déjà dû en consommer. Mais, à la fin de la lecture de cet article, vous n’en aurez certainement plus envie.


« Gras trans », pas très ragoûtant


Déjà, le nom « gras trans » n’est pas très glamour, il est même assez repoussant. Cela donne vraiment l’impression que ce n’est pas quelque chose de très ragoûtant. Bon, d’abord, quand vous lisez « gras », votre cerveau est en alerte et dit tout de suite « mauvais pour la santé ! » s’il est consommé en grande quantité. Ensuite « trans » est, par exemple, le préfixe de trans-ition, trans-formation, trans-mutation, bref, des termes qui suggèrent qu’une chose, en l’occurrence ici la graisse, subit des séries de changements, de mutations afin d’aboutir à autre chose. Cela rappelle fortement la manipulation chimique. Et, ceci n’augure généralement rien de bon.

Comment est fabriqué le gras trans ?

Et, vous trouverez ces mots « gras trans » encore plus repoussants quand je vous dirais exactement de quoi il s’agit.
Les gras trans ont pour origine l’hydrogénisation d’huiles végétales afin de les solidifier. Cela donne, entre autres, la fameuse margarine. Les graisses sont chauffées à très haute température et libèrent des acides gras trans. L’hydrogénisation partait d’un bon sentiment : le but principal des industriels était de pouvoir conserver plus longtemps les graisses. Elle permet également de supporter de plus hautes températures de cuisson, ce que ne fait pas le beurre qui brûle vite. 

Les chercheurs tirent la sonnette d’alarme

Au bout d’un moment, les chercheurs se sont rendu compte que les gras trans étaient mauvais pour la santé.
Ils provoquent des maladies cardio-vasculaires en diminuant le taux de bon cholestérol dans le sang et en augmentant le taux de mauvais cholestérol.
Ils augmenteraient aussi le taux de diabète et les cas d’obésité.
Des chercheurs américains ont également découvert que les gras trans augmenteraient le risque de cancer du côlon.
D’autres recherches les incriminent dans la survenue de cancers du sein. En France, les femmes qui en consomment beaucoup ont deux fois plus de risques de contracter ce cancer. 

Des envahisseurs dangereux

Le problème, c’est que l’on trouve ces gras trans partout dans les produits industriels. Faciles d’utilisation, de longue conservation et peu cher, ils ont été forcément adoptés par les industriels. Peu d’aliments en réchappent. Ils n’ont pas seulement envahi les plats préparés. Ils sont présents aussi dans les confiseries, les pâtes à tartiner, les viennoiseries, les pâtisseries, les céréales, les biscuits, les pâtes à tarte, les chips, etc.

Comment les repérer sur les étiquettes ?

Pour les repérer dans les produits, lisez bien les étiquettes. Si vous voyez « huile végétale hydrogénée » ou « partiellement hydrogénée », c’est qu’ils contiennent des gras trans. Et plus, plus l’ingrédient se trouve en début de liste, plus ils en contiennent. Donc, plus vous devez les fuir. Privilégiez les produits où il est indiqué « huile végétale non hydrogéné ».

Pour les éviter, changez vos habitudes

Je sais que ce n’est pas évident de les éviter car ils sont vraiment présents partout. Vous devez donc changer vos habitudes de consommation. Essayez de préparer vous-même le maximum de vos plats. Utilisez de l’huile d’olive ou de colza plutôt que de la margarine. Evitez le plus possible les fritures.

Les pouvoirs publics semblent s’intéresser de plus en plus au problème des gras trans.

La France fait partie du lot. L’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments), en avril 2005, a recommandé de réduire d’1/3 la consommation des acides gras trans. Le 20 février 2009, elle recommandait encore la réduction de l’utilisation des gras trans dans les produits industriels et la surveillance accrue des produits « 1er prix » et « discount ». Mais, il ne s’agit que d’une recommandation. Il suffit de regarder les produits vendus dans les supermarchés pour se rendre compte que les acides gras n‘ont pas disparu.
D’autres pays sont allés plus loin en interdisant les gras trans. Aux Etats-Unis, l’Etat de Californie a décidé de bannir les gras trans dans les restaurants de son territoire, en juillet 2008. Même chose à New-York, qui a étendu cette mesure aux pâtisseries.
Le Canada et le Danemark limitent à 2 % les gras trans dans un produit. Mais, ils ne les ont pas interdits totalement.

Donc, avant que leur disparition devienne effective, faites attention. Lisez bien les étiquettes des produits que vous achetez et évitez le plus possible de consommer des gras trans. Il en va de votre santé. Les industriels finiront peut-être par comprendre que les consommateurs n’en veulent plus. Ces derniers doivent être responsables et peut-être, je dis bien peut-être, que les choses changeront… 

mardi 19 juillet 2011

Salade de lentilles

Aujourd'hui, je vous propose une Salade de lentilles :



Dans un bol, j'ai mélangé :
- 1 demi-échalote du jardin finement émincée
- 1 belle cuillère à soupe de carottes bios en petits dés déshydratées. Vous pouvez utiliser une demi-carotte fraîche.
- 1 belle cuillère à café de moutarde à l'ancienne bio
- 1 cuillère à café d'ail déshydraté
- 1 pincée de sel bio
- 1 cuillère à soupe d'huile de colza bio
- 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc bio




J'ai assaisonné avec cette sauce mes lentilles cuites.
Pour 2 personnes, j'ai utilisé 4 cuillères à soupe de lentilles vertes bios.
Je les ai rincées sous l'eau froide et je les ai cuites pendant 25 minutes.





Voilà une bonne façon de manger des lentilles. La salade est pleine de saveurs !
J'ai accompagné mes Galettes de pommes de terre avec cette salade.

lundi 18 juillet 2011

Galettes végétariennes de pommes de terres, courgettes et maïs

Aujourd'hui, je vous propose mes Galettes de pommes de terres, courgettes et maïs :






En fait, j'ai fait 2 sortes de galettes de pommes de terre : aux courgettes-maïs et à l'ail.


Pour mes Galettes de pommes de terres, courgettes et maïs, j'ai utilisé :

- près de 1 kilo de pommes de terre du jardin, épluchées (elles m'ont servie pour les 2 recettes)
- 1 courgette du jardin. Vous pouvez en mettre 2...
- 1 échalote du jardin
- 150 g de maïs bio



Avec ma râpe manuelle-automatique hyper rapide, j'ai râpé 700 g de pommes de terre et la courgette non épluchée.







J'ai ajouté une cuillère à café de sel bio, l'échalote finement émincée et le maïs légèrement écrasé à la fourchette (pour éviter qu'ils n'explosent dans la sauteuse comme pour le pop-corn, comme j'en ai déjà fait l'expérience...).





J'ai bien mélangé.









Pour la seconde recette, j'ai râpé le reste des pommes de terre, j'ai ajouté 2 cuillères à soupe d'ail déshydraté et 1 cuillère à café de sel bio.
J'ai bien mélangé.




J'ai confectionné de petites galettes à la main, en les pressant bien pour enlever l'excédent d'eau.
Dans une poêle, j'ai fait rissoler mes galettes dans 2 cuillères à soupe d'huile d'arachide (elle supporte bien la chaleur).
Retournez souvent vos galettes avec une spatule, c'est de cette façon qu'elles tiendront bien...




Continuez la cuisson jusqu'à ce qu'elles commencent à dorer.
Vous serez obligé de rajouter de l'huile régulièrement. Les pommes de terre en boivent beaucoup...






Procédez de la même façon avec la seconde sorte de galettes...








Une fois vos galettes un peu dorées, disposez-les sur une plaque allant au four, recouverte de papier sulfurisé.
Mettez au four préchauffé et laissez cuire, à 210°, pendant au moins 20 minutes.
Cette cuisson au four est nécessaire pour cuire les pommes de terre, qui sont crues.



Une fois vos galettes bien dorées et croustillantes, vous pouvez les déguster. Je les ai accompagnées d'une salade de lentilles (dont je vous donnerai la recette dans une prochaine note).
J'avais fait 24 galettes, elles ont été englouties, à 2, en une seule fois, tellement elles sont bonnes !



samedi 16 juillet 2011

Pissaladière à ma façon

Aujourd'hui, je vous propose une Pissaladière à ma façon :


Dans la pissaladière traditionnelle, il y a des anchois. En tant que végétarienne, je les ai exclus de mon alimentation... donc, j'ai adapté la recette traditionnelle.



J'ai émincé finement 5 beaux oignons bios.







Je les ai fait revenir dans une casserole, dans 1 cuillère à soupe d'huile d'olive bio, pendant 45 minutes, à feu très doux, en remuant régulièrement. Ils doivent être bien confits.






En fin de cuisson, j'ai ajouté 2 cuillères à soupe de sauce de soja bio.
J'ai continué à cuire, jusqu'à sa totale évaporation.






 J'ai fait une pâte à pizza express. J'ai utilisé 8 cuillères à soupe de farine blanche, une pincée de sel bio et 10 cl d'eau tiède.
J'ai garni un disque de pâte à pizza avec 3 cuillères à soupe d'oignons confits à la sauce soja (j'ai fait 3 disques...).
J'ai ajouté 4 moitiés d'olives noires bios.
J'ai mis au four préchauffé et j'ai laissé cuire, pendant 20 minutes, à 210°.


Ma pissaladière est prête à être déguster. Voilà, une recette simple, facile et rapide.  La sauce de soja se marie très bien aux oignons. Cela donne très bon goût. En plus, la couleur des oignons est très appétissante...

vendredi 15 juillet 2011

Courgettes confites

Aujourd'hui, je vous propose des Courgettes confites :




Pour mes Courgettes confites, j'ai utilisé :

- 4 courgettes de mon jardin
- du sel aux herbes bio
- de l'huile d'olive bio




J'ai détaillé mes courgettes en lamelles d'1/2 centimètre.








Dans un petit plat à gratin, j'ai disposé mes rondelles.
J'ai fait 2 couches.
J'ai saupoudré de sel aux herbes.
J'ai arrosé d'un petit filet d'huile d'olive.





J'ai continué ainsi de suite jusqu'en haut du plat.
J'ai fini avec du sel et 3 cuillères à café d'huile d'olive.
Ne vous inquiétez pas, les rondelles de courgettes débordent légèrement mais, comme vous le voyez sur la première photo, elles vont fondre.
Il faut dire que la cuisson est assez longue : 2 h 30 au four à 120°.





Il faut bien ça pour qu'elles confient à merveille ! Les courgettes sont fondantes et ont un goût exceptionnel !

J'ai accompagné mon plat Mélange de riz Gourmand, c'est-à-dire du riz mélangé à des lentilles corail, d'épeautre, de quinoa rouge et de sarrasin grillé.

jeudi 14 juillet 2011

Un moulin à café électrique

Je vous présente mon Moulin à café électrique :






Eh oui, ça existe encore et c'est toujours très utile.
Comme vous pouvez le voir, c'est un modèle ancien (la couleur orange ne trompe pas !) mais qui fonctionne encore très bien.

J'utilise mon moulin à café électrique régulièrement. Le résultat est parfait. Vous pouvez moudre de grandes quantités sans problème, cela va très vite. En plus, le nettoyage est facile.

J'y mouds des épices comme le poivre.

J'y mouds aussi des graines
Comme je l'ai indiqué dans ma note sur les graines, elles sont excellentes pour la santé, mais pour certaines d'entre elles, il est nécessaire de les moudre avant pour que vous bénéficiez de tous leurs bienfaits.
C'est le cas des graines à coque comme le lin, la courge, le millet ou le sésame.

Si vous les utilisez entières, vous les éliminerez entières... et vous perdrez les nombreuses vitamines et nutriments qu'elles contiennent.

Aujourd'hui, il existe des moulins à café modernes, en inox, avec la lame démontable (pour un nettoyage encore plus facile) et peu bruyants





Voici à peu près celui que j'ai. Dommage que les frais de ports soient si élevés !

mercredi 13 juillet 2011

Brocolis à la tomate au Paprika

Aujourd'hui, je vous propose des Brocolis à la tomate au Paprika (pour 3 personnes) :






J'ai fait cuire, au cuit-vapeur, des brocolis de mon jardin (à peu près 500 g), pendant 20 bonnes minutes.







Dans une sauteuse, j'ai fait revenir un oignon bio émincé, dans une cuillère à soupe d'huile d'olive bio.
Je l'ai laissé suer quelques minutes.





Dans la sauteuse, j'ai ajouté mes brocolis cuits.
J'ai bien mélangé quelques secondes.







J'ai ajouté 400 ml de chair de tomates bio en bocal et de l'eau (l'équivalent du bocal).







J'ai salé. J'ai ajouté 1 cuillère à café d'ail déshydraté et 1 cuillère à soupe de Paprika bio.
J'ai couvert et j'ai laissé cuire, à feu doux, pendant une vingtaine de minutes.





J'ai servi avec des pommes de terre du jardin vapeur.
Voilà, une bonne façon de manger des brocolis. C'est un plat plein de saveurs qui sort de l'ordinaire.

mardi 12 juillet 2011

Sauce légère et rapide aux courgettes

Aujourd'hui, je vous propose une Sauce légère et rapide aux courgettes :



Je suis allée cueillir une grosse courgette de Nice dans mon jardin. Vous pouvez prendre n'importe quelle autre sorte de courgettes.






J'ai lavé et détaillé en bâtonnets ma courgette.







Dans une sauteuse, j'ai fait revenir mes bâtonnets, dans une cuillère à soupe d'huile d'olive bio. J'ai salé. J'ai continué la cuisson, à feu doux, pendant 20 minutes, en remuant de temps en temps pour éviter que cela colle.




J'ai ajouté une briquette de crème liquide à 5 % de matière grasse.







J'ai baissé le feu et j'ai laissé cuire à peu près 5 minutes, sans cesser de remuer.








Vous pouvez servir votre sauce rapide et légère avec des pâtes ou une céréale quelconque.

lundi 11 juillet 2011

Les bienfaits du miel

Copyrigth - Microsoft office

Le miel est issu du nectar que les butineuses extraient des fleurs (de leurs nectaires) et amènent à la ruche dans leur bouche, plus précisement dans leur jabot. Parfois, les abeilles récupèrent le miellat qui est fabriqué par certains insectes comme les pucerons a partir du nectar.
Après passage du nectar ou miellat d’abeille en abeille, le miel apparaît peu à peu grâce à l’ajout au nectar de sucs digestifs, de salive et d’acide formique. Il faut encore attendre l’évaporation de l’eau (les ouvrières sont très utiles dans ce cas-là en battant des ailes) et la transformation des sucres pour que le miel soit stocké dans les alvéoles de la ruche.

Le miel est consommé depuis la nuit des temps, en fait depuis 7000 ans avant J.-C. C’est un produit totalement naturel dans lequel la main de l’homme n’intervient pas. Le miel est fabriqué par les abeilles à partir de fleurs de toute sorte. En Occident, il a longtemps suppléé la canne à sucre, pas encore connue, pour conserver les fruits notamment.

Sa composition : le miel renferme du sucre (le glucose), des acides, des protéines, des sels minéraux (potassium, sodium, manganèse, cuivre), des substances organiques, des alcools de sucre, des tanins et des vitamines B1, B2, B6 et C.

Ses bienfaits : Le miel est antianémique, antiseptique, digestif, diurétique, énergétique, fébrifuge (contre la fièvre) et sédatif de la toux.
Il est très énergétique grâce aux glucides qu’il contient. Il est donc recommandé pour les sportifs, avant et après l’effort pour retrouver la pleine forme rapidement. Il facilite la digestion.
Il permet de soulager les maux de gorge, les angines, la toux et les bronchites.
En usage externe, il facilite la cicatrisation des brûlures et des blessures.
Le miel est excellent pour les cardiaques, à condition de le consommer régulièrement.
Il facilite la digestion et permet de réguler le transit intestinal. Il est donc efficace contre la constipation et la diarrhée.
Il est efficace contre les insomnies : consommer du miel le soir vous fera passer une excellente nuit.
Le miel est un très bon remède pour soulager toutes les infections touchant l’estomac ou le foie. C’est du au fait que les glucides du miel se mélangeant à nos enzymes se transforment en eau oxygénée.

Il existe plusieurs sortes de miel, suivant les fleurs butinées par les abeilles. Ils ont tous leurs propres vertus.
Pour vos petits problèmes de constipation, prenez du miel d’acacia.
Pour améliorer votre digestion, prenez du miel de romarin.
Le miel d’oranger est calmant. 
Le miel de tilleul favorise le sommeil et soulage les brûlures d'estomac.
Le miel de lavande est un excellent antiseptique des bronches et des poumons. Il est recommandé aussi aux cardiaques.
Le miel de bruyère est diurétique, antirhumatismal et est bon pour la prostate.
Le miel d’eucalyptus est efficace contre la toux et la désinfection des voies urinaires.
Le miel de pin ou de sapin est recommande en cas de bronchite.
Le miel de sainfoin et de trèfle stimule le cœur.

Le principal inconvénient du miel est son coût, surtout si vous souhaitez en consommer du bio, préférable pour éviter les pesticides notamment.
Cela risque de ne pas s’améliorer du fait de la disparition des abeilles.
Il est préférable de consommer du miel plutôt que du sucre blanc : le fructose (sucre lent) du miel est plus énergétique et bien meilleur que le saccharose du sucre blanc.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...