jeudi 27 septembre 2012

Carottes rôties

Aujourd'hui, je vous propose des Carottes rôties :



Comment cuisiner les carottes de manière originale ?



Les carottes, on peut les manger à toutes les sauces : en purée, en ragoût, dans le couscous, dans une potée... Elles sont souvent considérées comme un simple légume d'accompagnement.

Pourtant, quand vous pouvez avoir à votre disposition de belles carottes, bien fraîches, du jardin, elles méritent un traitement plus élaboré...

Oui, mais lequel ? J'y ai réfléchi toute une soirée. Eh oui, en tant que passionnée de cuisine, je pense souvent "cuisine". Quand j'ai à ma disposition un légume ou un autre produit, j'essaie d'inventer une manière moins banale de les cuisiner.

Finalement, j'ai trouvé ! J'ai associé la carotte et le Tahin, et d'autres petites choses encore. Et, je dois l'avouer, je n'ai pas été peu fière du résultat. Ces carottes rôties sont un pur régal.





Je suis allée cueillir dans mon jardin une douzaine de carottes.
J'en ai de deux sortes, des oranges et des violettes.

Rassurez-vous, avec des carottes bios du marché, la recette marche aussi...




Je l'ai bien lavées.
J'ai garder une petite touffe de fanes. Au départ, je pensais que c'était juste pour faire beau, mais j'ai eu une surprise à la fin...






J'en ai épluchées quelques parties.
Comme ce sont des carottes du jardin, sans engrais ni insecticides, elles sont parfois attaquées par de petites bêtes. Là où la peau est abîmée, je préfère vérifier si elles ne sont pas attaquées plus en profondeur en épluchant un peu...


Dans un bol, j'ai préparé mon badigeon avec :

- 2 cuillères à soupe de Tahin bio (purée de sésame semi-complet)
- 1 cuillère à café de Gingembre moulu bio
- 1 cuillère à café d'ail déshydraté bio
- 1 pincée de Piment d'Espelette
- 1 cuillère à soupe de Sauce soja bio
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive bio
- 1 pincée de sel de Guérande





J'ai bien mélangé le tout au fouet.

J'ai préchauffé mon four à 180°, avec un récipient d'eau sur le socle, pour faire de la vapeur et éviter que mes carottes sèches.




J'ai pris les plus grosses carottes (elles demandent plus de cuisson), je les ai mises dans un plat allant au four et je les badigeonnées de mon badigeon avec un pinceau, en les retournant.




J'ai mis mon plat au four.
J'ai cuit pendant 15 minutes.





J'ai ajouté mes autres carottes. Je les ai badigeonnées.
J'ai aussi re-badigeonnées mes autres carottes qui ont commencé à cuire.
J'ai remis mon plat au four et j'ai poursuivi la cuisson 20 minutes. J'ai sorti mon plat et j'ai re-badigeonnées (sur toutes les faces) les carottes.
J'ai de nouveau enfourné et j'ai poursuivi la cuisson (à 210°), pendant une bonne vingtaine de minutes.
J'ai vérifié la cuisson de mes carottes avec un couteau...


Voilà le résultat !
Pour les carottes de gauche, les violettes, elles ne sont pas brûlées. C'est juste qu'elles sont plus foncées...





J'ai accompagné mes carottes avec de la semoule semi-complète bio.








Je le répète, c'est un pur régal !
Les carottes sont fondantes, la "peau" est croustillante. Et je ne vous parle pas des morceaux de fanes qui croustillent sous la dent.
Et, le goût ! Une pure merveille : le mélange des saveurs est parfait ! J'en ai encore l'eau à la bouche.

2 commentaires:

  1. Fan de légumes, ces merveilleuses carottes m'enchantent, quel régal des carottes du jardin aussi belles, venues à maturité sans pesticides en plus...!
    Le badigeon me plaît beaucoup -une bonne idée !- je vais donc au marché demain (et oui pas de jardin, snif !) pour faire cette recette au plus tôt, car j'ai toujours des purées d'oléagineux dans le placard par contre !
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Je vous conseille vivement cette recette : les carottes cuites de cette façon sont un pur régal. C'est vrai, j'ai une chance énorme de pouvoir déguster de bonnes carottes du jardin, 100 % naturelles. Amicalement, Katy

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...