jeudi 8 décembre 2011

Alerte ! L’Etat a perdu la tête



Ce matin, 8 décembre 2011, en écoutant la chronique « C’est notre Planète » de Virginie Garin, sur Rtl, j’ai appris que l’Etat a fait des « coupes dans les budgets de la recherche ».

Selon la journaliste, « Les chercheurs ne peuvent plus chercher. Ils viennent d’apprendre, par courrier, que le budget consacré à l’étude des risques liés aux produits chimiques a été suspendu. C’est la crise.
[…] Les chercheurs sont en colère, d’autant que ce programme était de 8 millions d’euros, une goutte d’eau dans les 10 milliards de Budget du Ministère de la recherche. […]
Pour savoir si nos produits quotidiens sont dangereux, il faudra compter sur des études américaines ou suédoises.
Et cela pose d’autres problèmes. Comment l’Etat, sans expertises, pourra-t-il contrôler les industriels, mettre au point des tests et jouer son rôle d’arbitre ? ».

Donc, toutes les études sur les bisphénol A, les pesticides et engrais chimiques, les polluants intérieurs comme les teintures, les colles, les bois agglomérés, les plastiques en tout genre, etc. ne pourront plus être mises en œuvre en France.

Qui dit absence d’études, dit absence de contrôle, dit porte ouverte à toutes les dérives !

L’Etat a-t-il perdu la tête ? Ne pouvait-il pas choisir une autre ligne de Budget à supprimer ? Ce, d’autant plus que cela ne représentait déjà qu’une part infinitésimale…

A moins que l’Etat ait succombé, encore une fois, aux grands lobbies industriels et agricoles ?
Non, je n’ose pas le penser. Je n’imagine pas une seule seconde que l’Etat puisse sacrifier la santé de ses concitoyens pour des raisons purement électoralistes et mercantiles !

Que pouvez-nous faire, à notre petit niveau ?

De petites choses, comme faire attention :

- à ce que l’on mange, en privilégiant les produits bios et cultivés maison sans pesticides ni engrais chimiques. Cela ce n’est pas si difficile…
- faire attention à ce que l’on achète, en essayant de privilégier les produits sains et naturels. Ca, c’est beaucoup plus difficile…

Une dernière solution : Les citoyens devraient faire pression sur l’Etat pour qu’il reprenne ses esprits et qu’il arrête de cautionner les industriels et les agriculteurs qui ont tout le loisir de nous empoisonner puisque l’Etat les laisse volontiers faire.


Crédit photo : Clipart © Microsoft Office




1 commentaire:

  1. de gussem liliane26 juillet 2012 à 14:02

    bon est-ce qu'il n'y a pas de solution à ce problème maintenant que la clique à sarko à été remplacée

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...